Ecole Française de Spéléologie   -   Stage Moniteur fédéral   -   Mai 2004

Module 1 = tests techniques

 

Le module 1 permet de sélectionner les candidats ayant le niveau physique et technique, défini par le référentiel, pour l'exploration en cavité de classe 4. Le module 1 est généralement planifié pendant les jours fériés ou vacances scolaires et dure quatre jours. Le contenu des jours 2, 3 et 4 est interchangeable.

Le module 1 de 2004 s'est déroulé du 19 au 23 mai en Ariège, sous la conduite de Nicolas Clément.

Jour 1 : La présentation

Début du stage en fin d'après-midi : présentation des tests techniques, du niveau exigé, des objectifs à atteindre dans les cavités et des critères d'évaluation. Nous présentons les cavités visitées sans oublier d'insister sur les explorations et l'état de connaissance du massif par les clubs locaux. La présentation du karst , réalisée par l'équipe de cadres ou par un spécialiste de la région, est à nos yeux importante car le moniteur est un spéléologue d'exploration qui doit comprendre le milieu dans lequel il évolue. En effet une cavité, aussi technique et sportive soit-elle, ne doit pas être isolée de son contexte.

L'évaluation topographique

Les stagiaires doivent réaliser un report à partir de notes topographiques. Cet exercice permet de vérifier les bonnes bases du report et permet au stagiaire de prendre conscience de son niveau. Il est en effet impératif qu'un moniteur, formateur d'initiateurs d'une part et explorateur d'autre part, maîtrise la topographie souterraine.

Gouffre du Bagages, Module 1 Moniteur mai 2004. 3 stagiaires

Objectif atteint = collecteur à -420 m. 540 m de corde 9 mm, 90 amarrages

Jour 2 : Démonstrations techniques en falaise

Le stagiaire équipe une voie depuis le haut de la falaise en montrant ses savoir faire : installation de fractionnement, de main courante, de déviation, etc. Il utilise des amarrages variés : plaquettes, pitons, coinceurs, etc. Bref  l'équipeur retire ses gros gants pour faire parler ses mains de dentellière... Le résultat est souvent très esthétique.

Dans la seconde partie de la journée, nous abordons divers exercices techniques : dégagement d'équipier, technique de réchappe, installation de tyrolienne, de palans, etc.

De retour au gîte les stagiaires s'affairent autour du matériel pour optimiser la préparation des sorties du lendemain.

Parfois un questionnaire spéléo est donné aux stagiaires. La correction est collective et permet d'évaluer leur niveau de connaissance générale et de combler leurs lacunes pendant la suite de la formation moniteur.

Jour 3 et 4

Les sorties souterraines

Deux explorations d'envergure dans des cavités variées où s'enchaînent puits, galeries, méandres, rivière, etc. Les cavités sont choisies pour leur intérêt technique et sportif mais aussi pour réaliser de belles sorties en se faisant plaisir, même dans un contexte d'évaluation. A titre d'exemple, en 2002, les participants gardent un excellent souvenir de leurs explos en hautes eaux, au gouffre des Feuilles Mortes et au gouffre Georges (Ariège).

La durée de chaque exploration est d'environ une quinzaine d'heure. Les équipes sont constituées de 2 ou 3 stagiaires et d'un instructeur. L'usage de corde de 9 mm et de type L est imposé pour évaluer la capacité d'adaptation du stagiaire.

Jour 5

Rangement, bilans individuels et collectif, et départ en fin de journée

L'évaluation communiquée au candidat a pour but de l'aider dans la réussite de sa formation.

Gouffre d'Uchau n°1, Module 1 Moniteur mai 2004. 3 stagiaires

Objectif atteint : base P.15 à -380 m. 530 m de corde 9 mm, 85 amarrages.

Réseau Gouffre Georges - Feuilles Mortes Module 1 Moniteur mai 2004. 3 stagiaires.

Objectif atteint (par Feuilles Mortes) : siphon 1 à -450 m . 680 m de corde de 8mm, 130 amarrages.

[Retour]

 

 [Retour Sommaire EFS]